Le métal (2)

Un message de Sandrine, qui vient de déménager :
" J'aurai une commande pour toi. J'aimerai un support bois, fer, marmite ou autre, à accrocher. Avec le numéro de la maison, le 4. Et un dessin ou un motif.
La taille d'un carton à pizza. Assez grand qu'on le voie, parce que ce n'est pas évident de voir la maison. "

De suite j'ai pensé à un couvercle de bassine (lessiveuse) ! Sandrine a choisi celui qui fait 41 cm de diamètre.
Un beau motif végétal inédit pour attirer l'œil des visiteurs et du facteur !

Marine, de Langon, m'a demandé de lui montrer mes bassines en stock pour en transformer une en poubelle de cuisine.
Elle a choisi un ancien stérilisateur et m'a demandé d'y poser un couvercle avec une poignée en bois.
La poubelle devait être assortie au pot de chambre (à épluchures) peint récemment, elle sera posée à côté.
Sans être habillée du même motif, elle portera les mêmes teintes avec un petit rappel "jaune Toscane".

Un message de Eva qui habite Gradignan :
" Je suis une copine d'Hélène et j'adore sa bassine pour le linge.
Nous sommes une famille de 4 personnes, donc nous avons pas mal de linge. Avez vous déjà une bassine disponible? Je trouve tous vos décors magnifiques !
Nous avons un intérieur avec plusieurs couleurs. Rouge et sur la terrasse du rose fuchsia. "

Eva a choisi la bassine la plus large que j'avais en stock.
Je lui ai proposé divers motifs et elle a choisi celui-ci, avec des fleurs abstraites.
J'ai modifié les couleurs afin qu'elles lui correspondent, une touche de "rouge piment", de "coulis de framboise" et de jaune moutarde.
Une bassine appétissante !

Charlotte et sa sœur ont choisi dans mon stock cet arrosoir.
Il sera cadeau d'anniversaire pour leur maman qui adore les gravures de mode anciennes (modèle joint).
La période demandée étant la Belle Epoque, mode des années 1900.
Elle se caractérise, dans la silhouette féminine, par un goût pour les lignes souples, les courbes, les volutes et les dentelles.
Sur un fond lin, j'ai dû peindre deux belles demoiselles apprêtées !Gravures 2

Mélanie, de Périgueux, m'a envoyé un très long message avec une liste de commandes pour… Noël !

" Pour moi, j'aimerai un pot porte ustensiles comme j'ai vu et que j'adore. Avec des fleurs jaunes, et un petit oiseau et, pourquoi pas, un de vos jolis coquelicots… Sachant aussi que j'adore vos pissenlits qui s'envolent ! "

Parmi tous mes récipients en métal, Mélanie a choisi ce joli pot émaillé.
Mélanie a opté pour cette version, en rajoutant "je crois que j'aimerai voir votre petit oiseau dodu à côté du pissenlit et pourquoi pas, un petit papillon qui vole de l'autre côté".
Le tout sera bel et bien assorti au jaune qu'il y a dans sa cuisine.

Claire, de Captieux, m'a apporté un ancien porte-ustensiles émaillé.
Il gardera sa fonction première et sera accroché dans sa cuisine, sur un panneau en OSB.
Etant férue d'art médiéval, Claire m'a demandé au départ d'y peindre une petite frise.
Sur un fond "coquille d'œuf", un motif tarabiscoté illumine désormais un banal support mural.

Mélanie, infirmière dans un lycée de Périgueux, m'a demandé si j'avais un pot avec couvercle, de la taille d'un seau à champagne. Ceci pour remplacer le seau basique qu'elle utilise déjà dans son infirmerie pour une raison particulière.

" On l'appelle poubelle émotionnelle d'un côté, poubelle relationnelle de l'autre. Comme ça, en fonction de la problématique de l'élève, on tourne !
Elle nous sert beaucoup, elle fait déjà beaucoup parler. S'il y avait de petits personnages émotions dessus, ça pourrait encore plus intriguer.
On propose aux élèves d'écrire ce qui leur pèse pour s'en débarrasser dans cette poubelle ! ".

Mélanie a choisi dans mon stock ce récipient de belle forme (dont j'ignore l'utilité ancienne).
Le plus compliqué a été de retirer le filtre dedans, tellement coincé par la rouille.
Puis se sont installés autour du pot des smiley rieur ou vert de peur, ainsi que d'adorables petits bonhommes.